Saisie de chevaux en Vendée

106.

C'est le nombre supposé de chevaux qui doivent être saisis au sein d'un élevage vendéen ce jour. Les éleveurs ont été placés en garde à vue et les chevaux retirés vont être placés dans différents refuges. Les premiers procès verbaux à l'encontre de cet élevage datent de 2012. Le propriétaire de l'élevage sera poursuivi devant le tribunal correctionnel.

Sur place, les choses sont éprouvantes pour les chevaux présents, dénutris et stressés. Ils embarquent un à un dans les différents transports organisés par les associations présentes. De notre coté, nous avons retrouvé sur les lieux l'association SOS Cheval, elle aussi située dans le Puy-de-Dôme, qui assurera le transport de plusieurs chevaux qui nous ont été attribués, car nous n'avons qu'un van 2 places.

 

Jésahel et Carole sont en train d'effectuer le trajet du retour avec Étincelle, une petite jument, et son poulain qui n'est pas identifié et qui est borgne. Pour l'instant tout se passe bien mais le voyage est long (environ 8h, sans compter les pauses). L'arrivée au refuge s'effectuera donc de nuit mais tout est prêt pour les accueillir.

 

Les associations qui ont été réquisitionnées, en plus de la notre, sont :

- Sos Cheval

- Urgence Maltraitance Animale

- La Ferme des Animaux sauvés de la Mort

- Fondation Bardot

- 30 Millions d'Amis

- La SPA

 

Les bénévoles, soigneurs et transporteurs n'étaient pas de trop pour embarquer les animaux présents. La saisie va se dérouler jusqu'à la fin de la journée. Vous pouvez suivre l'actualité de cette saisie sur Ouest-France et France Bleu.

Étincelle et son jeune poulain borgne dans notre van. Le poulain n'est pas identifié, il le sera une fois au refuge et nous lui trouverons un nom.  On peut constater la maigreur d'Étincelle, dont la ligne de dos est bien apparente, ainsi que les hanches..
Étincelle et son jeune poulain borgne dans notre van. Le poulain n'est pas identifié, il le sera une fois au refuge et nous lui trouverons un nom. On peut constater la maigreur d'Étincelle, dont la ligne de dos est bien apparente, ainsi que les hanches..

Crédits photos : Les Crins de Liberté, 30 Millions d'amis, Fondation B.Bardot.

Écrire commentaire

Commentaires: 9
  • #1

    Canelle (samedi, 27 janvier 2018 21:02)

    Merci de Les sauver

  • #2

    Canelle (samedi, 27 janvier 2018 21:05)

    Bon courages

  • #3

    Rouquaud (jeudi, 01 février 2018 13:03)

    Je serai peut être intéressé par un des chevaux, comment contacter l'association ?
    Cordialement
    Aurore

  • #4

    Association Les crins de Liberté (vendredi, 02 février 2018 00:21)

    Bonjour Aurore : Les chevaux issus de la saisie ne sont pas adoptables car ils ne nous appartiennent pas. Leur propriétaire légal est l'éleveur à qui les chevaux ont été confisqué, en attendant la décision de justice. Pour nous contacter, vous avez le formulaire de contact en cliquant sur l'onglet "contact".
    Cordialement.

  • #5

    Maylliss , Marion , Bertille et Alice (jeudi, 22 février 2018 11:53)

    Bonjour , au collège nous avons présentées un exposé sur votre association , nous la trouvons très bien , et on espère que cela continuera car nous aimons beaucoup les chevaux !

  • #6

    Madiba (vendredi, 23 février 2018 22:27)

    Si il y a une pétition à signer, prévenez moi par mail. Je signe de suite pour qu ils paient le maximum. Et pour le plus beau moment de toute mon existence,le jour ou Madiba est descendu du van moi tenant sa longe. Je l ai adopté grâce à vous. Il y a bientôt 4 ans, et doudou s appelait Dagober. Il y a depuis un beau gosse qui nous a rejoint. Gezo du monteil, dit ' Gamin '. Adopté aussi. Il a un pied qui devisse. Nous voulons vous dire MERCIS, de nous avoir offert ce cadeau merveilleux d être tellement heureux de vivre tous les 3 ensembles.Merci à tous et toutes de votre travail, de votre passion, énergie, ..sachez tous que grâce à vous, des histoires d'amour incroyable existe. Madiba, Gamin et moi, mille fois MERCI��������

  • #7

    Ambrosia (vendredi, 09 mars 2018 17:36)

    Merci de sauver ces chevaux d'un endroit pareil...ils méritent vraiment une seconde chance.

  • #8

    Thomas muriel (lundi, 12 mars 2018 23:49)

    J' ai moi même poneys et chevaux...et beaucoup d entre eux ont eu la chance de me croiser...je ne suis pas fortunée mais je fais mon possible pour leur eviter les sévices et cruauté des humains...bravo à vous dévoués à cette cause bravo..

  • #9

    bron (mercredi, 21 mars 2018 16:21)

    je connais ces gens cela dur depuis des années , j ai sauvé plusieurs poulains affamés et mourant ....ils ne faut surtout pas qu il reparte la bas . j ai acheté mes premiers poulains dans les années 2000 et déjà a l époque des poulains étaient attachés derrière la maison affamés tenu attachés avec une corde a peine 1 mètre avec rien a manger ni a boire sauf de temps en temps pour leur éviter la mort....j ai essayé a l époque d avertir les gens mais personnes ne bougeaient et faisait les morts... et tellement de chevaux cachés dans les 4 coins de la vendée et aux départements alentour , il y a meme un sois disant éleveur de chevaux de savenay 44 qu il lui en a acheté des dizaine mais au lieu de dénoncer non on achète et on fait reproduire de tout et n importe quoi .....