Les Crins de Liberté, un cheval à aimer...

Un nouveau refuge pour l'association

La première étape "Achat de terrains" est achevée. 

Nous avons acquis des terres grâce à vos dons (20%), des emprunts (40%) et financements/investissements (40%). 

Nous passons donc au niveau "2" qui consiste désormais à déménager/installer le refuge avant le 31 décembre 2021.

Cette étape est également cruciale pour la pérennité du refuge qui va devoir remonter des abris, créer des lieux de stockage (aliments/foin/...), un emplacement "vétérinaire" (soins/isolement/douche/...) et autres constructions pour répondre aux besoins spécifiques d'accueil du refuge.

Nous sommes toujours "sur le fil" et le contexte actuel n'est pas des plus favorables pour les petites structures comme notre association.

Notre ambition est également de retrouver le plus rapidement possible une indépendance/stabilité financière et nous souhaitons dès maintenant commencer à rembourser les prêts qui nous ont été octroyés par des particuliers pour l'étape "1". 

Soutenez l'association !


Les petites actus' des Crins

Le refuge déménage

Suite à la perte de terrains, l'association a dû acheter un nouveau refuge et c'est ainsi que l'ensemble de notre troupeau a pris ses nouveaux quartiers le 18 décembre dernier. Tous les chevaux ont très bien voyagé et même nos aveugles ont trouvé rapidement leurs marques dans leur nouvelle pâture ;) 

 

Course d'orientation à pieds à cheval ou à vélo !

Hugo et Jango

Suite à une procédure judiciaire nous avons récupéré Hugo, 22 ans, qui a vécu l'enfer pendant de nombreuses années, après avoir été attaché et battu, il a vécu enfermé dans une étable.

Avec lui, nous avons pris son fils, Jango, fruit de ses ébats avec une comtoise ;) 

Notre parrain

Jean Marc Imbert se joint à notre cause pour la protection des équidés !

 

 

Désireux de liberté et  d'authenticité avec le cheval, Jean-Marc Imbert regarde, étudie, et vit avec son compagnon. 

Il en fait un complice pour ses spectaculaires shows équestres reconnus et appréciés dans le monde entier.

 

Nikito, son complice, fut le 1er cheval à évoluer en liberté, sans bride ni selle, sur un tableau équestre en 1993. Cette performance inédite a initié des milliers de cavaliers, professionnels comme amateurs, à la monte en liberté.

 

Pourtant, le destin de Nikito a failli être plus sombre : Il partait à l'abattoir jusqu'à croiser le chemin de Jean-Marc Imbert. Ce cheval, caractériel et peu commode, mordait très souvent, sauf son partenaire. 

Nikito nous a quitté en 2011 et la carrière dédiée aux spectacles du salon "Equita'Lyon" porte son nom en hommage.

Jean-Marc, très affecté par sa disparition, poursuit son œuvre notamment avec Yelo, son petit palomino.

 

Site internet de Jean Marc Imbert :

http://www.imbertjeanmarc.com/index.htm