Les Crins de Liberté, un cheval à aimer...

Soutenez l'association !



La star du mois... à adopter au refuge !

Khéops c'est un peu notre petit chou à la crème du refuge ! Ce réformé des courses de trot est un cheval tendre et très généreux.

Adopté une première fois à l'âge de 11 ans, il est revenu 7 ans plus tard au refuge, amaigri et les pieds abîmés. Khéops a alors profité de nos petites attentions, il a repris du poids et la forme physique d'un petit jeune.

 

Compagnon de vie agréable autant à pied qu'en selle, il sortait en extérieur seul sans soucis et se montrait plutôt bon élève en carrière. C'est sans surprises qu'il a été adopté quelques temps après, mais l'histoire a été de courte durée. Au bout d'un an à peine, le voilà de nouveau à la case départ.

 

A cause de tous ces changements dans la vie d'un cheval qui commence malgré tout à prendre de l'âge, nous préférons cette fois le placer uniquement pour compagnie, ou pour de petites balades occasionnelles. Nous souhaitons qu'il trouve une famille stable et aimante pour le restant de ses jours. Les trotteurs sont des chevaux au grand cœur et Khéops nous a prouvé à maintes reprises qu'il ne fait pas exception à la règle !

 

Les petites actus' des Crins

Sous la neige...

Il neige un peu partout en France et dans le Puy-de-Dôme où se trouve notre refuge, c'est également le cas !

 

La neige, c'est joli, mais ça rend les conditions de vie des chevaux et de travail pour Jésahel très compliquées !

 

Chaque jour, il faut :
- Briser la glace dans les abreuvoirs, voire même 2 fois par jour ;

- Remplir ces mêmes abreuvoirs à la main en attendant que notre tonne à eau dégèle ;
- Amener le foin en brouette ou à la main dans chaque pré car ils sont inaccessibles autrement qu'à pied ;

- Surveiller de façon accrue nos protégés les plus faibles qui risquent d'attraper froid ou de se blesser sur le sol gelé et dur ;

- Retendre les clôtures qui ploient sous le poids de la neige ;

- Vérifier que chaque couverture n'est pas abîmée et reste efficace ;

- Endurer le froid pour s'occuper de tout ce petit monde dans ce refuge bien plein !

 

Oui, la neige c'est joli mais nous en avons bien assez !

 

Si vous souhaitez nous prêter main forte, vous pouvez nous joindre via notre formulaire de contact ! Merci à tous les bénévoles qui nous aident déjà malgré la rudesse du climat et les conditions difficiles !


Ps : Vous pouvez également invoquer le soleil et des températures non-négatives, nous serons contents !

 

 

0 commentaires

Saisie de chevaux en Vendée

106.

C'est le nombre supposé de chevaux qui doivent être saisis au sein d'un élevage vendéen ce jour. Les éleveurs ont été placés en garde à vue et les chevaux retirés vont être placés dans différents refuges. Les premiers procès verbaux à l'encontre de cet élevage datent de 2012. Le propriétaire de l'élevage sera poursuivi devant le tribunal correctionnel.

Sur place, les choses sont éprouvantes pour les chevaux présents, dénutris et stressés. Ils embarquent un à un dans les différents transports organisés par les associations présentes. De notre coté, nous avons retrouvé sur les lieux l'association SOS Cheval, elle aussi située dans le Puy-de-Dôme, qui assurera le transport de plusieurs chevaux qui nous ont été attribués, car nous n'avons qu'un van 2 places.

 

Jésahel et Carole sont en train d'effectuer le trajet du retour avec Étincelle, une petite jument, et son poulain qui n'est pas identifié et qui est borgne. Pour l'instant tout se passe bien mais le voyage est long (environ 8h, sans compter les pauses). L'arrivée au refuge s'effectuera donc de nuit mais tout est prêt pour les accueillir.

 

Les associations qui ont été réquisitionnées, en plus de la notre, sont :

- Sos Cheval

- Urgence Maltraitance Animale

- La Ferme des Animaux sauvés de la Mort

- Fondation Bardot

- 30 Millions d'Amis

- La SPA

 

Les bénévoles, soigneurs et transporteurs n'étaient pas de trop pour embarquer les animaux présents. La saisie va se dérouler jusqu'à la fin de la journée. Vous pouvez suivre l'actualité de cette saisie sur Ouest-France et France Bleu.

Étincelle et son jeune poulain borgne dans notre van. Le poulain n'est pas identifié, il le sera une fois au refuge et nous lui trouverons un nom.  On peut constater la maigreur d'Étincelle, dont la ligne de dos est bien apparente, ainsi que les hanches..
Étincelle et son jeune poulain borgne dans notre van. Le poulain n'est pas identifié, il le sera une fois au refuge et nous lui trouverons un nom. On peut constater la maigreur d'Étincelle, dont la ligne de dos est bien apparente, ainsi que les hanches..

Crédits photos : Les Crins de Liberté, 30 Millions d'amis, Fondation B.Bardot.

6 commentaires

Deux bonnes nouvelles... !

Deux ? Et oui, deux adoptions pour commencer cette année 2018 et soulager un peu le refuge qui est saturé en cette période hivernale !

 

La première adoption est celle de notre jolie Galipette, née au refuge. Sa mère avait été saisie à l'âge de deux ans et déjà pleine. Cependant, c'est une pouliche pleine d'énergie qui est née. Galipette était un nom tout trouvé ! Adoptée une première fois, sa famille s'est laissé dépassé par son tempérament de feu et elle est revenue au refuge. Désormais, elle est aux cotés d'Amandine à qui nous souhaitons une belle route avec sa pouliche !

 

La seconde adoption est celle de Chamalo qui a vécu bien des changements avant d'arriver au refuge. Il était en urgence familiale dans nos pages avec son compagnon de longue date Tashunka. Les deux compères ont changé plusieurs fois de famille depuis 2012. Ils ont intégré notre liste d'attente du refuge car ils cassaient les clôtures et se mettaient en danger : Les adoptants étaient dépassés. Au refuge, correctement nourris et intégrés dans des troupeaux avec plus d'espace et des clôtures correctes, ils se sont assagis. Nous avons progressivement séparé Tashunka de Chamalo, ce qui était au départ stressant pour eux. Chamalo, d'un tempérament doux mais énergique, est sorti rapidement en extérieur sous la selle. Il a fait craquer Denis, à qui nous souhaitons également une belle et longue route en sa compagnie !

1 commentaires

Notre parrain

Jean Marc Imbert se joint à notre cause pour la protection des équidés !

 

 

Désireux de liberté et  d'authenticité avec le cheval, Jean-Marc Imbert regarde, étudie, et vit avec son compagnon. 

Il en fait un complice pour ses spectaculaires shows équestres reconnus et appréciés dans le monde entier.

 

Nikito, son complice, fut le 1er cheval à évoluer en liberté, sans bride ni selle, sur un tableau équestre en 1993. Cette performance inédite a initié des milliers de cavaliers, professionnels comme amateurs, à la monte en liberté.

 

Pourtant, le destin de Nikito a failli être plus sombre : Il partait à l'abattoir jusqu'à croiser le chemin de Jean-Marc Imbert. Ce cheval, caractériel et peu commode, mordait très souvent, sauf son partenaire. 

Nikito nous a quitté en 2011 et la carrière dédiée aux spectacles du salon "Equita'Lyon" porte son nom en hommage.

Jean-Marc, très affecté par sa disparition, poursuit son œuvre notamment avec Yelo, son petit palomino.

 

Site internet de Jean Marc Imbert :

http://www.imbertjeanmarc.com/index.htm