Les Crins de Liberté, un cheval à aimer...

Soutenez l'association !



gros plan sur Jalna de la Faye !

 
 Jalana de la Faye
TF
Jument
Robe : Alezan 
Taille : 
Née le 14 mai 2019

Jalna est pucée, vaccinée et vermifuge

Son histoire 

Jalna était destinée à une carrière de course, mais tout comme son demi-frère Impact de la Faye, qui a lui aussi fait un passage au refuge, elle n'était pas assez rapide. Jalna a donc intégré le refuge au lieu de partir chez un engraisseur. 


Son tempérament

 Adorable jument proche de l'homme    


Au pré 

En main : marche très bien au licol 
Monté : ne sera débourrée qu'à ses 4 ans


Point particulier

/  

Spécialistes vus 

 
pour tous renseignements, contacter jesahel

Frais d'adoption : 900 euros 

 

Les petites actus' des Crins

Saisie dans l'Ain

Plusieurs associations, Sos cheval, Adada, Cheval espoir 38, une nouvelle vie pour Melchior, Héliominos, le sanctuaire des Douages, la fondation Brigitte Bardot et bien sur les Crins de liberté se sont retrouvées dans l'Ain fin février pour organiser, avec la DDPP de l'Ain et l'aide de la gendarmerie une saisie de 17 animaux. Deux ponettes ont été confiées à notre refuge. 

Victoire après deux ans de procédure

Après plus de deux ans de procédure, Armais et Athena, saisis pour mauvais traitement et abandon sont enfin à l'abri du danger et deviennent des chevaux de l'association à part entière. Les deux loulous avaient été récupérés très maigres en 2018. 


Un poney et un âne intègrent le refuge

A la demande d'une municipalité, l'association a accueilli deux équidés, un âne et un poney, tous deux entiers, suite à l'hospitalisation définitive de leur propriétaire. 

Notre parrain

Jean Marc Imbert se joint à notre cause pour la protection des équidés !

 

 

Désireux de liberté et  d'authenticité avec le cheval, Jean-Marc Imbert regarde, étudie, et vit avec son compagnon. 

Il en fait un complice pour ses spectaculaires shows équestres reconnus et appréciés dans le monde entier.

 

Nikito, son complice, fut le 1er cheval à évoluer en liberté, sans bride ni selle, sur un tableau équestre en 1993. Cette performance inédite a initié des milliers de cavaliers, professionnels comme amateurs, à la monte en liberté.

 

Pourtant, le destin de Nikito a failli être plus sombre : Il partait à l'abattoir jusqu'à croiser le chemin de Jean-Marc Imbert. Ce cheval, caractériel et peu commode, mordait très souvent, sauf son partenaire. 

Nikito nous a quitté en 2011 et la carrière dédiée aux spectacles du salon "Equita'Lyon" porte son nom en hommage.

Jean-Marc, très affecté par sa disparition, poursuit son œuvre notamment avec Yelo, son petit palomino.

 

Site internet de Jean Marc Imbert :

http://www.imbertjeanmarc.com/index.htm