Les Crins de Liberté, un cheval à aimer...

L'association se trouve aujourd'hui dans une situation extrêmement critique. En effet, les prés qui nous étaient prêtés jusqu'à présent nous seront retirés en décembre 2021.

 

Notre refuge est en danger.

 

Malgré nos recherches actives, nous n'avons pas trouvé de terrain en fermage dans notre secteur, par conséquent, la seule solution qui s'offre à nous est que nous devenions propriétaire de nos terrains. 

Aujourd'hui nous avons trouvé le bien idéal comprenant 9,55 hectares de terre et une stabulation avec eau et électricité, le tout négocié à 121 000 euros. 

Il va de soi que sans terrain, notre refuge disparaîtra et qu'il nous faudra trouver des solutions pour tous nos résidents. 

Depuis 2007, année de notre création, nous avons su prouver notre sérieux, notre investissement, notre amour, notre dévouement pour les équidés et avons participé à de nombreux sauvetages. Plus de 250 chevaux ont intégré notre refuge. 

 

Si nous sollicitons votre aide aujourd'hui c'est que nous n'avons pas d'autres choix,  pour la pérennité de notre refuge et pour le bien être de nos résidents actuels et futurs. 

Nous nous sommes également engagés à vie auprès des résidents précédents, afin de pouvoir les accueillir de nouveau en cas de soucis de leur propriétaire. Nous avons donc besoin d'aide pour tenir nos engagements. 

 

Aucun don n'est trop petit et tous sont déductibles de vos impôts. 

 

Si vous souhaitez participer il vous suffit de cliquer sur le bouton "sauver le refuge" et donner en ligne. 

 

D'avance merci pour votre aide, jamais nous n'avons eu autant besoin de vous. 

Soutenez l'association !


Les petites actus' des Crins

Course d'orientation à pieds à cheval ou à vélo !

Hugo et Jango

Suite à une procédure judiciaire nous avons récupéré Hugo, 22 ans, qui a vécu l'enfer pendant de nombreuses années, après avoir été attaché et battu, il a vécu enfermé dans une étable.

Avec lui, nous avons pris son fils, Jango, fruit de ses ébats avec une comtoise ;) 

Sauvetage boucherie de Trajan Rose des Vents

Trajan Rose des vents était sur le point de partir en boucherie lorsque l'association est intervenue. Une fois au refuge il a pu prendre ses marques et a été opéré par nos vétérinaire de son carcinum épidermoïde. 

Notre parrain

Jean Marc Imbert se joint à notre cause pour la protection des équidés !

 

 

Désireux de liberté et  d'authenticité avec le cheval, Jean-Marc Imbert regarde, étudie, et vit avec son compagnon. 

Il en fait un complice pour ses spectaculaires shows équestres reconnus et appréciés dans le monde entier.

 

Nikito, son complice, fut le 1er cheval à évoluer en liberté, sans bride ni selle, sur un tableau équestre en 1993. Cette performance inédite a initié des milliers de cavaliers, professionnels comme amateurs, à la monte en liberté.

 

Pourtant, le destin de Nikito a failli être plus sombre : Il partait à l'abattoir jusqu'à croiser le chemin de Jean-Marc Imbert. Ce cheval, caractériel et peu commode, mordait très souvent, sauf son partenaire. 

Nikito nous a quitté en 2011 et la carrière dédiée aux spectacles du salon "Equita'Lyon" porte son nom en hommage.

Jean-Marc, très affecté par sa disparition, poursuit son œuvre notamment avec Yelo, son petit palomino.

 

Site internet de Jean Marc Imbert :

http://www.imbertjeanmarc.com/index.htm