Foire aux Questions

Cliquez sur la question qui vous intéresse !

L'ADOPTION

  • Comment adopter ?

    Selon le profil que vous cherchez, vous pouvez adopter un équidé au sein du refuge ou hors refuge. Pour plus de clarté, veuillez consulter la page "Procédure d'adoption" qui explique les différences entre les types d'adoption que nous proposons.
  • Si j'adopte un cheval via les Crins de Liberté, m'appartiendra-t'il ?

    Oui, à 100%. Chaque adoptant se voit céder la pleine propriété et donc la pleine responsabilité de l'équidé adopté. Cependant, en signant la convention ou la charte d'adoption, vous avez des obligations vis à vis de l'équidé adopté et de l'association.
  • Est-il possible de réaliser une visite vétérinaire avant d'adopter ?

    Oui, mais seulement pour les chevaux du refuge. Cette visite est à votre charge et vous pouvez faire appel au professionnel de votre choix.
  • Quels types de chevaux sont proposés à l'adoption ?

    Nous avons tous les profils : chevaux de sport, chevaux de traits, réformés de course, poneys et plus rarement des hybrides ou des ânes. Si vous avez des critères précis et cherchez uniquement un cheval montable, il vaut mieux se tourner vers un cheval du refuge. Les chevaux hors refuge sont cédés sans garantie et peuvent être non montables : nous ne les connaissons pas. Consultez notre rubrique "Procédure d'adoption" pour plus de précision.
  • Comment se passe le suivi après une adoption ? Quelles sont les obligations de l'adoptant ?

    Les adoptants doivent, en plus de donner de bons soins à l'équidé, donner obligatoirement de ses nouvelles, sans attendre nos relances. Les nouvelles doivent de préférence être postées sur notre forum.

    Les adoptants des chevaux placés sous convention (au refuge ou hors refuge) ont l'obligation d'accepter une visite annuelle.

    Les chevaux placés sous convention ne peuvent pas être revendus. Les chevaux placés sous charte ne peuvent l'être que selon certaines conditions.


    Toutes les conditions sont consultables sur nos contrats disponibles en ligne. Vous pouvez les trouver en bas la page "Procédure d'adoption".

LE REFUGE

  • Le refuge : Est-il possible de vous rendre visite ?

    Oui et vous serez les bienvenus ! Cependant, afin de garantir votre sécurité, celle de nos pensionnaires et tout simplement pour vous accueillir au mieux, ces visites ne se font que sur rendez-vous ! Contactez Jésahel via le formulaire de contact ou appelez directement le 06 68 26 19 74.
  • A quoi ressemble le refuge ? Combien de chevaux y sont à l'année ?

    Tous nos pensionnaires vivent au pré à l'année, 24h/24. Nous avons plusieurs hectares à disposition, aménagés en plusieurs parcelles abritées. Nous avons également un rond de longe en galvanisé, une carrière en herbe et un box de soins pour permettre de soigner et travailler les chevaux qui le nécessitent, à pied ou montés. Ces espaces permettent également d'isoler les nouveaux arrivants avant de les intégrer aux différents groupes d'équidés. Le box de soins est réservé à la convalescence des chevaux castrés ou nécessitant un isolement temporaire.

    Nous avons une capacité d'accueil optimale de 15 équidés mais ce nombre est souvent vite dépassé avec nos 7 résidents permanents. Cependant, nous veillons à ne pas sur-saturer le refuge. Bien qu'il soit très difficile de refuser des urgences, il est parfois nécessaire de le faire pour permettre aux chevaux déjà présents d'être soignés convenablement.

AIDER L'ASSOCIATION

  • Comment devenir bénévole au sein du refuge ?

    Si vous habitez dans le Puy de Dôme, à proximité de Thiers, Billom, vous pouvez vous joindre à notre équipe de bénévoles et nous aider au sein du refuge ! Les tâches sont nombreuses et nous manquons parfois de bras ! Réparation des clôtures, distribution d'eau et de foin, soins divers, pansage, promenade, changement de prés... Que vous soyez débutant ou non avec les chevaux, toute aide est la bienvenue ! Utilisez notre formulaire de contact si vous souhaitez devenir bénévole et consultez notre page "Devenir bénévole" !
  • Comment aider l'association ?

    Vous pouvez adhérer, pour 30€ minium par an, parrainer un cheval de votre choix pour 5€ / mois minimum (sans engagement), vous inscrire sur le site de Teaming pour nous verser 1€/mois, faire des dons libres via la plateforme sécurisée "Hello Asso".

    Si vous n'avez pas la possibilité de nous aider par des dons, vous pouvez nous aider en parlant de nous, en diffusant nos annonces sur les réseaux sociaux, en nous donnant du
    matériel (matériel de pansage, licols, couvertures) ou en devenant bénévole au sein du refuge.

PLACER SON CHEVAL A L'ADOPTION

  • Je veux me séparer de mon cheval, pouvez vous l'accueillir ?

    Notre refuge est souvent saturé avec une liste d'attente longue. Il est très difficile de répondre à toutes les demandes. A défaut de pouvoir accueillir votre cheval au refuge, nous pouvons vous proposer un placement sous convention d'association :
    Ça fonctionne comme un "don contre bons soins" sauf que vous gardez le cheval chez vous le temps qu'un adoptant se présente ou que vous trouviez une solution de votre coté. Même si vous placez le cheval de votre coté, vous pouvez faire signer notre convention à condition que l'adoptant s'acquitte des frais de dossier et prenne une adhésion à l'association. L'association doit également valider le choix de l'adoptant . Ces frais sont intégralement versés au bénéfice du refuge et nous permettent d'effectuer le suivi de votre équidé.

    Dans tous les cas, sachez qu'une adoption de ce type, puisqu'elle concerne en principe des chevaux âgés ou non montables, prend souvent du temps. Votre cheval peut être adopté dans le mois comme après un an ou plus. Si votre situation est réellement urgente, n'hésitez pas à contacter plusieurs refuges.
  • Je veux vendre mon cheval et le protéger par un contrat, pouvez vous m'aider ?

    Notre association n'est pas une plateforme de vente. Nous ne pouvons aider que les chevaux en réelle urgence. Nous vous conseillons cependant de ne jamais fixer le prix de vente de votre cheval en deçà du prix de la viande en cours pour plus de sécurité, et de vraiment faire le tri des acheteurs.


    Sachez également que si vous venez vers nous en disant que votre cheval risque la boucherie pour accélérer la vente ou permettre à votre cheval d'être placé via notre association, que ce soit vrai ou non, il sera indiqué sur l'annonce que votre cheval risque l'abattoir et son prix ne pourra excéder le prix de la viande en cours. Nous demandons aux personnes qui mentiraient à ce sujet de bien prendre conscience de ce que ça implique. Pensez également qu'un cheval qui n'est pas réellement en urgence prend la place d'un autre qui risque réellement sa vie...
  • Un ami ou une connaissance va emmener son cheval à l'abattoir. Je ne peux pas l'acheter, comment le sauver ?

    C'est au propriétaire de l'animal de nous contacter pour placer son cheval. Vous pouvez l'encourager à nous contacter en lui précisant que pour les cessions en urgence boucherie, c'est le propriétaire qui perçoit l'intégralité de la somme de vente. L'association n'en touche aucune part. La procédure est gratuite. Pour céder un animal, le propriétaire doit nous fournir quelques renseignements sur l'équidé, une copie de la carte de propriété, le numéro de SIRE et de transpondeur (puce électronique) et ses coordonnées.

    Voici la fiche de renseignement à remplir et à accompagner des pièces jointes sus-citées et à envoyer, accompagnées de photos récentes de l'équidé à la présidente de l'association.
Télécharger
Fiche renseignements.pdf
Document Adobe Acrobat 70.3 KB

SIGNALER UN CAS DE MALTRAITANCE

  • J'ai vu un cheval en mauvais état, que puis-je faire ?

    Assurez-vous déjà qu'il s'agisse bien de maltraitance et non de négligence. Un cheval maigre dans un troupeau de chevaux en bon état est peut-être malade ou arrivé récemment. L'absence de bac d'eau est peut-être dû à la présence d'un point d'eau naturel dans le pré. Un cheval boiteux ne souffre pas forcément. Le mieux est de discuter en premier lieu avec le propriétaire ou le voisinage, à l'amiable, pour savoir de quoi il en retourne.

    Consulter notre page "Maltraitance, marche à suivre"
  • Je suis témoin d'un cas de maltraitance avérée ! Comment le signaler ?

    Si le cheval est dans un état préoccupant et que vous ne pouvez pas trouver le propriétaire, vous pouvez nous contacter ou contacter la DDCSPP du département où se trouve le cheval. Cette direction départementale représente les services vétérinaires de l'état. Ils sont les seuls habilités à effectuer une saisie si nécessaire. Prenez un maximum de photos/vidéos depuis la voie publique (il est interdit de rentrer dans un pré qui ne vous appartient pas) pour les joindre à votre signalement.

    Consulter notre page "Maltraitance, marche à suivre"